Windows Server 2025 : quelles options de licence conviennent le mieux à votre entreprise ?

Windows Server 2025 : quelles options de licence conviennent le mieux à votre entreprise ?

Imaginez que vous puissiez voyager dans le futur et jeter un coup d’œil à Windows Server 2025. Quelles nouvelles fonctionnalités, améliorations et modifications vous attendent ? Vous trouverez toutes les informations que vous devez savoir sur la dernière version dans notre blog actif Azure. D’Hyper-V à VMware, découvrez les nouvelles fonctionnalités et fonctions qui vont révolutionner l’exploitation de votre serveur. Plongez dans notre répertoire numérique et découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les options de licence, le VMS et bien plus encore. Bienvenue dans le futur de Microsoft Windows Server 2025 !

1. Windows Server 2025 : quelles options de licence conviennent le mieux à votre entreprise ?

Les options de licence soigneusement conçues de Windows Server 2025 vous permettront de répondre au mieux aux besoins de votre entreprise. Microsoft a activement introduit de nouvelles fonctionnalités et améliorations qui vous permettront d’améliorer les performances et l’efficacité de votre infrastructure informatique. Avec la dernière version, vous disposez de fonctionnalités innovantes telles que Hyper-V et Azure Integration pour optimiser vos charges de travail. Grâce à des changements dans le domaine des machines virtuelles (VM), Windows Server 2025 offre une flexibilité inégalée qui ouvre également de nouvelles possibilités aux utilisateurs de VMware. Vous pouvez trouver des informations sur les options de licence sur le blog officiel de Microsoft ou sur le wiki. Choisissez avec sagesse pour vous assurer que votre entreprise profite de ces nouvelles possibilités et soit prête à réussir à l’avenir

2. Les avantages de Windows Server 2025 pour votre entreprise

  • Nouvelles fonctionnalités et améliorations dans Windows Server 2025
  • Intégration d’Hyper-V pour une gestion efficace des machines virtuelles (VM)
  • Connexion à Azure et Active Directory pour une intégration transparente
  • Flexibilité et évolutivité pour s’adapter à l’évolution des besoins
  • Informez-vous de toutes les nouvelles modifications sur le blog ou le wiki
  • Trouvez l’option de licence adaptée aux besoins de votre entreprise

3. Aperçu des options de licence pour Windows Server 2025

Au milieu de la multitude de choix pour Windows Server 2025, les options de licence sont au centre de l’attention. Microsoft propose différentes options pour répondre aux besoins et aux exigences des entreprises. De l’utilisation flexible à l’installation locale en passant par Azure, il existe un éventail d’options. Le choix de la bonne licence n’influence pas seulement les coûts, mais aussi l’étendue des fonctions et l’évolutivité. Dans la perspective des nouvelles fonctionnalités et améliorations de Windows Server 2025, il est essentiel de trouver la licence appropriée qui permette de tirer pleinement parti des changements. Qu’il s’agisse d’Hyper-V, d’Active Directory ou du VMS, les options de licence jouent un rôle central dans l’intégration aux systèmes existants et la pérennité de l’entreprise.

4. L’option de licence adaptée aux petites entreprises

Pour les petites entreprises qui souhaitent profiter des avantages de Windows Server 2025, Microsoft propose des options de licence spéciales. Grâce à la nouvelle version, des fonctions améliorées telles que Hyper-V et Active Directory sont disponibles, ce qui augmente l’efficacité. Avec une licence adaptée, les petites entreprises peuvent y accéder et optimiser leurs processus de travail. L’intégration flexible d’Azure ouvre en outre de nouvelles possibilités pour l’évolutivité de l’infrastructure informatique. En s’adaptant aux besoins des petites entreprises, Windows Server 2025 facilite l’accès aux machines virtuelles (VM) et favorise une intégration en douceur dans les systèmes existants. Des informations sur les différentes options de licence pour les petites entreprises sont facilement accessibles sur le site web de Microsoft ou sur le wiki de l’entreprise. Choisissez l’option de licence optimale pour préparer efficacement votre entreprise à l’avenir

5. L’option de licence optimale pour les moyennes entreprises

Vous souhaitez trouver l’option de licence optimale pour les moyennes entreprises en ce qui concerne Windows Server 2025 ? Avec cette version, Microsoft propose une multitude de fonctionnalités et d’améliorations spécialement adaptées à la taille de votre entreprise. Hyper-V vous permet de créer et de gérer facilement des machines virtuelles, tandis que les intégrations Azure ouvrent de nouvelles possibilités pour votre infrastructure informatique. Grâce aux nouvelles fonctionnalités d’Active Directory et aux modifications apportées à l’architecture du serveur, la gestion de vos systèmes n’a jamais été aussi efficace. Par rapport à VMware, Windows Server offre une alternative plus économique avec une gamme plus large d’outils et de support. Informez-vous sur tous les détails dans notre blog ou sur le wiki et optez pour l’option de licence qui convient parfaitement à votre entreprise de taille moyenne

6. L’option de licence idéale pour les grandes entreprises

L’option de licence idéale pour les grandes entreprises offre une gamme complète de fonctionnalités et d’améliorations spécialement conçues pour répondre aux exigences complexes et aux besoins d’évolutivité des grandes organisations. Avec la nouvelle version de Windows Server 2025, vous pouvez profiter de fonctionnalités avancées telles que Hyper-V et Active Directory, qui vous permettent de gérer efficacement vos machines virtuelles (VM). Grâce à l’intégration transparente avec Azure et d’autres produits Microsoft, les performances de votre infrastructure informatique seront encore améliorées. Grâce aux informations et à l’assistance complètes fournies par le wiki Microsoft, il n’a jamais été aussi facile de trouver les options de licence optimales pour la taille de votre entreprise. Saisissez l’opportunité d’optimiser vos processus métier et d’accroître votre compétitivité grâce aux dernières modifications et innovations de Windows Server

7. Choisissez la bonne option de licence pour votre succès futur avec Windows Server 2025 !

Assurez-vous de choisir l’option de licence optimale pour vos opérations avec Windows Server 2025. Avec ses nouvelles fonctionnalités et améliorations, cette version offre de nombreux avantages qui peuvent améliorer les performances de votre entreprise. Grâce à l’intégration d’Active Directory, d’Azure et d’Hyper-V, vous êtes en mesure de gérer et de faire évoluer vos machines virtuelles de manière efficace. Renseignez-vous sur les différentes options de licence pour faire le bon choix. Que vous soyez une petite, moyenne ou grande entreprise, le choix de la bonne licence est essentiel à votre réussite. Restez informé des changements et des fonctionnalités de Windows Server 2025 afin d’exploiter pleinement le potentiel de cette puissante solution serveur. N’attendez plus et trouvez l’option de licence parfaite pour votre future stratégie commerciale !

Quand Windows Server 2025 arrivera-t-il ?

Le nouveau Windows Server 2025 devrait être publié au quatrième trimestre 2025. Il sera plus rapide, plus sûr et plus facile à gérer. Des informations plus précises sur les nouvelles fonctionnalités et la date de sortie exacte seront probablement communiquées plus près de la sortie. Le Windows Server 2025 utilisera les technologies les plus récentes pour répondre aux besoins des entreprises. Il sera également optimisé pour les solutions cloud et les environnements hybrides afin d’être plus flexible et évolutif. Les entreprises doivent se préparer à temps à la transition et s’assurer que leurs systèmes répondent aux exigences. Il est conseillé de garder un œil sur les informations fournies par Microsoft afin de pouvoir réagir à temps à Windows Server 2025.

Combien de temps les serveurs de terminaux existeront-ils encore ?

 

Les serveurs de terminaux sont encore importants aujourd’hui dans le monde de l’informatique et le resteront probablement à l’avenir. Il est difficile de dire combien de temps ils existeront encore, car cela dépend de la technologie et des besoins des utilisateurs. Mais on s’attend à ce que les serveurs de terminaux soient encore utilisés dans les années à venir, en particulier dans les entreprises et les organisations, pour accéder aux programmes et aux fichiers. Avec les nouvelles technologies telles que la virtualisation et le cloud, les serveurs de terminaux pourraient évoluer, mais leur principe de base, à savoir la mise à disposition de programmes de manière centralisée, devrait rester le même. Dans l’ensemble, les serveurs de terminaux resteront probablement importants dans le monde de l’informatique, même si leurs fonctions pourraient changer.

Puis-je continuer à utiliser Windows 10 après 2025 ?

 

Oui, tu peux continuer à utiliser Windows 10 après 2025. Microsoft a dit qu’ils feraient des mises à jour de sécurité pour Windows 10 jusqu’au 14 octobre 2025. Après cette date, il n’y aura plus de nouvelles mises à jour ou d’améliorations de la sécurité. Il est préférable de passer à un système d’exploitation plus récent pour protéger ton ordinateur contre les problèmes de sécurité. Si tu continues à utiliser Windows 10, il deviendra plus lent et moins sûr avec le temps. C’est pourquoi il est bon de se renseigner à temps sur d’autres possibilités et peut-être de passer à un système d’exploitation plus récent.


Vorteile Windows Server

Les différences entre Windows Server et Windows OS

Les différences entre Windows Server et Windows OS

La base : un code similaire

Quels sont les avantages de Windows Server ? Lesystème d’exploitation Windows et le Windows Server présentent de nombreuses différences. Ils ont néanmoins une base commune : le code source. Celui-ci sert en quelque sorte d’accord permettant de passer du système d’exploitation Windows au serveur Windows. Étant donné que les deux disposent des mêmes boutons pour la vue des tâches, le bureau et le démarrage, il peut parfois être difficile de les distinguer. Le code similaire permet également d’utiliser le même noyau, c’est-à-dire la partie centrale du système d’exploitation, ainsi que les mêmes logiciels sur les deux. Toutefois, pour accéder au serveur Windows, il faut disposer de ce que l’on appelle des CALs Windows Server sont nécessaires. Ce n’est que lorsqu’ils sont en nombre suffisant qu’une connexion réseau peut être établie. Pour les utilisateurs, les avantages de Windows Server résident donc notamment dans le fait que les applications préférées telles que Microsoft Office ou Google Chrome peuvent être utilisées sur les deux.

Les avantages de Windows Server

Les avantages d’un serveur Windows sont évidents pour de nombreuses entreprises, raison pour laquelle elles optent régulièrement pour une nouvelle version du produit. Il n’est certes pas nécessaire de toujours utiliser l’édition la plus récente, mais il convient d’y réfléchir dès que des changements importants qui font progresser l’entreprise sont à l’ordre du jour. La dernière version de Windows Server est synonyme d’une sécurité accrue et d’une modernisation fondamentale de l’infrastructure, c’est pourquoi l’investissement est dans la plupart des cas rentable :

  • La nouvelle plate-forme prend en charge un environnement informatique hybride et est à la fois flexible, évolutive et prête pour le cloud.
  • Les entreprises peuvent choisir une édition dite Azure, ce qui leur permet d’obtenir une connexion directe au centre de calcul de Microsoft Azure. Cela permet de continuer à utiliser les investissements déjà réalisés.
  • Grâce à une meilleure connexion réseau, à des machines virtuelles supplémentaires et à une interface d’administration remaniée, l’efficacité de l’administration augmente et facilite le travail du centre de calcul.
  • La combinaison d’une infrastructure locale et des ressources cloud utilisées est favorisée par une administration optimisée des serveurs.
  • La version moderne du serveur montre en outre que les avantages de Windows Server se concentrent fortement sur les applications conteneurisées. Cela permet d’augmenter les performances tout en simplifiant le développement et le déploiement.
  • L’accès à distance pour les collaborateurs externes, les employés à domicile ou les travailleurs à distance est nettement simplifié. Comme les données et les applications sont disponibles à tout moment et indépendamment du lieu, il est possible de travailler de manière confortable et productive.
  • Les avantages de Windows Server sont en outre les fonctions de sécurité renforcées et multicouches. Elles simplifient la protection contre les cyber-attaques et protègent les données sensibles de l’entreprise ainsi que les applications.

Logiciel de gestion spécialement conçu pour les entreprises

Le serveur Windows est principalement utilisé dans les entreprises où, grâce à lui, de nombreux services sont exécutés sur un réseau donné. Pour les simples bureaux ou les écoles, en revanche, un OS Windows normal suffit dans la plupart des cas pour les tâches quotidiennes. C’est pourquoi le logiciel de gestion est spécialement conçu pour les besoins des entreprises et leur permet un contrôle administratif complet : des applications au stockage des données et au réseau de l’entreprise.

Moins de restrictions matérielles

Le nouveau serveur de Microsoft facilite la connexion de composants matériels supplémentaires au système existant. Dans la plupart des cas, le logiciel approprié est directement proposé pour les nouveaux terminaux, comme une imprimante par exemple. Il en va de même pour d’autres parties du matériel, par exemple une extension de la mémoire existante.

Uniquement des fonctions pertinentes

Comme Windows Server 2022 s’adresse à différentes entreprises, il contient un grand nombre de fonctionnalités. Celle-ci comprend tous les aspects centraux qui sont importants dans le flux de travail quotidien. Bien entendu, il n’est pas nécessaire d’utiliser toutes les fonctions : Au lieu de cela, l’entreprise dispose d’un ensemble d’outils qui lui permettent de soutenir les différents départements.

Conclusion

Les entreprises bénéficient des nombreux avantages que leur offre le nouveau Windows Server. Si la plupart des fonctions ont été fondamentalement améliorées, on trouve également de nouvelles approches dans la dernière édition. L’orientation vers la sécurité en fait notamment partie. Cela fait du nouveau Windows Server un compagnon important, surtout pour les entreprises qui souhaitent recourir au cloud computing. Les particuliers, quant à eux, se passent en général de l’étendue des fonctions – la variante Desktop leur suffit généralement.

Image d’en-tête : © dennizn, stock.adobe.com


Formater un travail scientifique en quelques étapes

Formater un travail scientifique en quelques étapes

Pour marquer des points avec son travail de bachelor, son mémoire de master, son travail de diplôme ou sa thèse de doctorat, des formatages bien précis sont prescrits. Même les esprits les plus brillants désespèrent parfois de pouvoir régler correctement la numérotation des pages ou les marges dans Word. N’y a-t-il pas dans Microsoft Office 365 Home ou dans Microsoft Word quelques astuces pour formater son travail scientifique sans risquer une crise de nerfs ? Si, elles existent – et nous vous montrons lesquelles.

Quelles sont les zones à formater pour un travail scientifique ?

Selon l’université, il est possible qu’il existe des exigences tout à fait particulières quant à la manière dont la mise en forme doit se présenter dans Word. C’est pourquoi il est utile de se renseigner sur les exigences de chaque université avant de formater le document pour le travail scientifique. Mais en règle générale, il faut toujours penser à ces points lorsqu’on veut formater un travail scientifique :

  • Police de caractères et taille des caractères
  • Espacement des lignes
  • Marges
  • Numérotation des pages
  • Page de garde

Avec la mise en forme dans Word, c’est en principe très simple – si on sait comment faire !

Formater la police et la taille des caractères

Si l’on veut formater un travail scientifique, il faut veiller à choisir une police de caractères uniforme et bien lisible. On utilise généralement la police à empattement Times New Roman, parfois un peu vieillotte, ou la police moderne sans empattement Arial. Pour le texte courant, il convient d’utiliser une police en 12 points, pour les titres en 14 points.

Choisir le bon interligne

Les textes sont justifiés, c’est-à-dire qu’ils sont alignés à gauche et à droite, afin qu’il n’y ait pas de flottement sur les bords. En règle générale, l’interligne est de 1,5, sauf pour les notes de bas de page où l’on peut éventuellement choisir un interligne simple. Penser aux marges Il est important que les marges – c’est-à-dire l’espace entre les lettres et le bord de la feuille – soient suffisamment grandes, notamment pour la justification, car cela facilite la lecture. Avant de commencer à écrire, le document doit être configuré de manière à ce que les marges suivantes soient préformulées :

  • marges supérieure et inférieure de 2 à 2,5 cm chacune
  • marge de gauche 3 à 3,5 cm
  • marge de droite 2 à 2,5 cm

Formater le travail scientifique et régler la pagination

Le plus important avant tout : ni la page de garde ni la table des matières ne reçoivent de numéro de page (pagination). Selon la structure de la thèse de bachelor ou de doctorat, etc., la pagination ne commence donc qu’à partir de la troisième page ou de la feuille sur laquelle se trouve l’introduction. Le numéro de page est placé au milieu du pied de page ou aligné à droite lors de la mise en forme. Pour ne commencer la pagination qu’à partir de la page 3 lors de la mise en forme dans Word, quelques étapes sont nécessaires :

  • un saut de section est inséré à la page 2
  • le pied de page ne doit pas être lié au précédent
  • commencer maintenant avec la commande „Formater les numéros de page“ à partir de 1

Comment réussir sa page de garde

Presque toutes les universités exigent une page de garde pour les travaux scientifiques. Elle contient les données de référence les plus importantes et doit donner aux examinateurs un aperçu rapide des aspects formels du travail. C’est en quelque sorte comme la couverture d’un livre : elle doit donc faire une bonne première impression ! Les informations suivantes doivent figurer sur la page de garde :

  • Le type de travail (travail de bachelor, travail de master, thèse de doctorat, etc.)
  • le titre et éventuellement un sous-titre du travail scientifique
  • Le nom de l’université, si possible aussi le logo en très bonne qualité d’impression
  • Le nom de l’auteur du travail ainsi que son numéro d’étudiant
  • les coordonnées de l’auteur
  • les noms des personnes qui ont encadré l’auteur pendant son travail
  • le cas échéant, le nom du deuxième correcteur
  • La désignation de la filière ou du domaine d’études
  • La date de remise

Conseil : voici comment structurer un travail de bachelor ou de master

Pour ces formes de travail scientifique, la structure correcte est essentielle si l’on veut obtenir une bonne note. En règle générale, la structure se présente comme suit :

  • Page de garde
  • Abstract (préface/introduction)
  • Table des matières
  • Liste des images utilisées (le cas échéant)
  • Liste des tableaux utilisés (le cas échéant)
  • Liste des abréviations
  • Texte courant divisé en
  • Introduction
  • cadre théorique
  • Méthodologie
  • Résultats
  • Conclusion
  • Liste de la littérature utilisée
  • Annexes, le cas échéant
  • Déclaration sur l’honneur

Image d’en-tête : © monticellllo, stock.adobe.com


Google Authenticator

Pour utiliser Google Authenticator sous Windows, procédez comme suit

Comment utiliser Google Authenticator sous Windows ?

Le Google Authenticator est une bonne chose. L’application rend la navigation sur le web beaucoup plus sûre. Elle permet surtout d’empêcher les personnes non autorisées d’accéder aux pages qui sont doublement sécurisées par la méthode dite 2FA. Le problème est le suivant : en fait, l’application n’existe que pour les appareils iOS et Android. La double authentification via l’ordinateur n’est donc pas possible. Ou bien si ? Nous vous montrons comment configurer le Microsoft Authenticator afin d’être également en sécurité depuis l’ordinateur.

C'est l'authentification à deux facteurs

Chez de plus en plus de fournisseurs de services en ligne, il s’impose que les utilisateurs doivent s’identifier en plus de leur mot de passe pour pouvoir se connecter à leur compte. L’authentification se fait généralement par la saisie d’un mot de passe. Mais au lieu d’accéder maintenant à la page, l’utilisateur doit d’abord s’identifier avec un autre code, qu’il peut par exemple consulter sur son Google Authenticator installé et qui n’est valable que quelques minutes.

Google Authenticator ou Microsoft Authenticator ?

Bien que le Google Authenticator fonctionne de la même manière pour iOS et Android, certains préfèrent utiliser le Microsoft Authenticator. En particulier lorsque Microsoft Office, Microsoft Office 365 Pro Plus, Windows 10 ou Windows 10 Pro doivent être équipés de cet outil de sécurité

Google Authenticator

Il est l’une des applications d’authentification les plus populaires. C’est surtout sa simplicité d’utilisation qui a séduit de nombreux utilisateurs d’iOs et d’Android. Pour ajouter un nouveau compte à l’application, il suffit de photographier le code QR. Cela fonctionne également lorsque l’application est encore ouverte. Les inconvénients : Malheureusement, le logiciel ne peut pas être verrouillé (par exemple par un code PIN ou une empreinte digitale). Si quelqu’un parvient donc à déverrouiller le smartphone, il a accès à tous les codes enregistrés dans l’application. La synchronisation des codes 2FA entre deux appareils ne fonctionne pas non plus. Pour un nouveau smartphone, tous les comptes doivent donc être ajoutés à nouveau

Application Microsoft Authenticator

L’application Microsoft Authenticator, également gratuite, fonctionne également sur iOS et Android. Elle a toutefois l’avantage de pouvoir être intégrée sans problème dans d’autres comptes Microsoft. Plusieurs appareils peuvent être configurés avec l’application Microsoft Authenticator. Les codes d’authentification sont alors synchronisés de manière cryptée via le cloud. Autre avantage : tous les comptes ajoutés sont automatiquement sauvegardés, de sorte que le passage à un nouvel appareil s’effectue sans problème. Ceux qui utilisent quotidiennement Windows 10 travaillera plus facilement avec le Microsoft Authenticator.

Voici comment utiliser Google Authenticator sous Windows

Les programmes de Microsoft, Microsoft Office, Microsoft Office 365 Pro Plus, Windows 10 ou Windows 10 Pro il est possible d’utiliser le Google Authenticator si l’on ne veut pas activer le téléphone portable ou configurer le Microsoft Authenticator à chaque fois pour l’authentification à deux facteurs. Pour cela, il faut toutefois disposer de la clé secrète que le fournisseur en ligne concerné communique lors de la première installation. Attention : le Google Authenticator n’est pas proposé en tant qu’outil spécifique pour Windows ! Pour utiliser l’outil de sécurité, il faut d’abord trouver l’algorithme avec lequel les codes de sécurité sont créés. L’application open source WinAuth connaît cet algorithme et génère, après saisie de la clé secrète, les mêmes codes que sur un smartphone. C’est ainsi que l’on procède si l’on veut configurer Google Authenticator ou Microsoft Authenticator pour Microsoft Office, Microsoft Office 365 Pro Plus, Windows 10 ou Windows 10 Pro :

  • Télécharger la version actuelle de WinAuth.
  • Dézipper et démarrer, puis cliquer sur „add“ pour ajouter un nouveau fournisseur.
  • Choisir Google comme premier fournisseur afin de trouver l’algorithme.
  • Saisir le nom du fournisseur et sélectionner l’icône.
  • Saisir ensuite la clé secrète dans le champ central.
  • Sous „Verify Authenticator“ apparaît un code pour se connecter au fournisseur correspondant.
  • cliquer sur „OK“ et configurer d’autres fournisseurs
  • Un nouveau code 2FA est généré simplement en cliquant sur le code d’actualisation à côté du nom du fournisseur.

Image d’en-tête : © Proxima Studio, stock.adobe.com


Qu'est-ce qu'un SSD (Solid-State-Drive) ?

Le terme SSD est une abréviation qui signifie "Solid-State-Drive". Il s'agit d'un support de stockage électronique. Les mémoires SSD utilisent des puces de mémoire flash et des SDRAM. Les supports de stockage SSD sont silencieux. En effet, ils ne possèdent pas de composants mobiles et ne peuvent donc pas produire de bruit. Alors que dans les disques durs traditionnels (HDD), les données sont écrites magnétiquement sur des plateaux par des têtes de lecture/écriture mécaniques, le SSD est un disque dur purement électronique. Les données sont stockées dans des cellules de mémoire numériques. Leur principal avantage est le temps d'accès court, car chacune de ces cellules est accessible directement et sans détours via une adresse propre. Sur les disques durs, en revanche, les têtes de lecture et d'écriture doivent d'abord se déplacer vers les données. Si celles-ci sont réparties à différents endroits, elles doivent être recherchées à grands frais.

Avantages et inconvénients des disques SSD

Les SSD fonctionnent de manière totalement silencieuse, sont insensibles aux chocs, produisent peu de chaleur et fonctionnent même dans des conditions extrêmes. Mais surtout, les SSD sont extrêmement rapides et peuvent donner un coup de pouce à la performance de n'importe quel système de disque dur. Mais ils ont aussi des inconvénients. L'un des inconvénients des SSD par rapport aux HDD est leur durabilité. Alors que les disques durs classiques peuvent théoriquement être écrits un nombre infini de fois, les cellules de mémoire dans les SSD s'usent un peu à chaque processus d'écriture.

Voici en bref les principaux avantages des Solid State Drives :

  • des temps d'accès courts
  • taux de transfert élevés
  • pas de temps de démarrage
  • pas d'usure mécanique - sécurité élevée contre les pannes
  • robustesse contre les chocs et les vibrations
  • faible consommation d'énergie
  • faible développement de chaleur
  • fonctionnement silencieux
  • haute densité de stockage

Parmi les inconvénients, on peut citer :

  • plus cher que les disques durs traditionnels
  • le nombre de cycles de lecture/écriture des mémoires à semi-conducteurs est limité

Turbo système

En tant que support de données système, le SSD apporte à chaque PC et ordinateur portable un énorme avantage en termes de performances par rapport au HDD, notamment parce que le système d'exploitation récupère justement de petits blocs de données à différents endroits. De plus, l'utilisateur profite de temps de stockage courts pour les applications. Si vous disposez d'un disque dur et que vous souhaitez le nettoyer et le rendre plus rapide, nous vous proposons le logiciel Paragon Festplatten Manager 15 Professional qui vous permettra de nettoyer et de désengorger votre disque dur.


Windows 10

Windows 10 installieren – Infos zu Versionen und Installation

Windows 10 installieren – Infos zu Versionen und Installation

Obwohl Microsoft im Januar 2020 den Support von Windows 7 eingestellt hat, haben längst noch nicht alle Windows Nutzer das neueste Betriebssystem Windows 10 aufgespielt.

Einen Monat nach dem Supportende nutzten noch etwa ein Viertel aller Computer weltweit Windows 7 als Betriebssystem. Dieses Windows 7 statt dem neuen Windows 10 zu nutzen, ist für jeden Nutzer ein nicht zu unterschätzendes Sicherheitsrisiko.

Dabei ist es einfach, den eigenen Computer mit einem Windows 10 Upgrade auf den neuesten Stand zu bringen. Bis vor einigen Monaten konnten Windows Nutzer Windows 10 kostenlos herunterladen. Dieses Angebot von Windows ist mittlerweile ausgelaufen – jetzt muss man Windows 10 kaufen, um den Lizenzschlüssel zu bekommen.

Es gibt dabei verschiedene Möglichkeiten, um Windows 10 zu installieren. Windows 10 als Download kann wie ein Update installiert werden. Alternativ kann eine Windows 10 Iso-Datei heruntergeladen werden und die Installation von dieser erfolgen. Welche Variante für Sie die richtige ist, stellen wir in diesem Blogartikel vor.

Windows 10 als Update

Besonders einfach ist die Installation von Windows 10 als Update für Windows 7 und Windows 8.1 Nutzer. Mit diesen beiden Betriebssystemen lässt sich das Windows 10 Upgrade fast wie ein normales Update installieren.

Wer sich für diese Variante entscheidet, bekommt automatisch von Windows angeboten, die entsprechende Windows 10 Version zu installieren. Dabei gibt es bei den Upgrades Unterschiede. Je nach installierter Version erhält man eine entsprechende Windows 10 Version. Diese kann man der folgenden Tabelle entnehmen:

Das Installationsprogramm übernimmt nach der Eingabe des Windows 10 Keys die Installation fast komplett selbständig und behält die meisten Systemeinstellungen, Passwörter, Lesezeichen, Präferenzen und bereits installierte Programme sollten auch nach dem Update weiterhin funktionieren.

Bei dieser Variante muss der Windows 7 oder 8.1 Nutzer auf das kleine Symbol für das Windows 10 Update in seiner Taskleiste klicken. Anschließend beginnt der Computer mit dem Windows 10 Download automatisch. Die Installation von Windows 10 erfolgt dann fast komplett automatisch, nur den Windows 10 Key muss der Benutzer eingeben und einige Präferenzen bei der Installation.

Obwohl diese Form der Installation von Windows 10 erfahrungsgemäß völlig problemlos abläuft, ist es trotzdem Ratsam vor dem Upgrade die eignen Dateien, wie Dokumente, Fotos und Musik auf einem externen Datenträger zu sichern.

Das System mit Windows 10 neu aufsetzen

Wer sein altes System nicht so weit wie möglich beibehalten möchte, kann auch das System neu aufsetzen.

Vor der Installation sollten wieder alle wichtigen Dateien gesichert werden!

Nach dem Windows 10 Update können Nutzer dann über die Systemeinstellungen im Untermenü „Update und Sicherheit“ den Punkt „Recovery“ und „PC“ auswählen. Hier lässt sich eine komplette Neuinstallation des Systems vornehmen.

Alternativ kann das System auch manuell gelöscht werden und das neue Betriebssystem mit einer Windows 10 Iso-Datei installiert werden. Hierfür muss die Datei bei Microsoft mit dem Media Creation Tool heruntergeladen werden.

Diese Windows 10 Iso-Datei muss anschließend auf einem externen Datenträger installiert werden, über den die Installation abläuft, nachdem das System gelöscht wurde. Dieser Weg eignet sich auch, um Windows 10 auf einem PC zu installieren, über den der Windows 10 Download nicht erfolgte.

Windows 10 als zweites Betriebssystem auf einem Computer

Wer sein altes Betriebssystem behalten will, kann Windows 10 kaufen und auch als zweites Betriebssystem installieren. So kann beispielsweise die alte Windows 7 Installation weiterhin offline genutzt werden, während Windows 10 für alle online Aufgaben dient.

Anwender, die noch oft auf ältere Programme zurückgreifen müssen, die nicht mit Windows 10 kompatibel sind, sollten sich für diese Variante entscheiden.

Hierfür muss zunächst eine zweite Festplatten-Partition für Windows 10 erstellt werden. Bei Windows 7 geht dies über die Datenträgerverwaltung. Für Windows 10 muss das Format „NTFS“ für die neue Partition genutzt werden!

Für diese Installation muss Windows 10 über das Media Creation Tool heruntergeladen werden. Hier wird die Option „Installationsmedium für anderen PC erstellen“ gewählt. Die Installation auf einer anderen Partition als Laufwerk C: funktioniert am besten über eine Windows 10 Iso, die über einen externen Datenträger installiert wird.

Beim Setup der Installation muss die Option „Benutzerdefiniert“ ausgewählt werden, damit der Installationspfad selbst ausgewählt werden kann. Sonst würde Windows 10 sich automatisch auf Laufwerk C: installieren.

Folgende Windows 10 Versionen sind bei uns erhältlich:

Header-Bild: © rvlsoft, stock.adobe.com


Screenshot erstellen Windows 10

Screenshot erstellen (Windows 10)

Screenshot erstellen (Windows 10)

Hierfür sind noch nicht einmal weitere Programme notwendig, welche irgendwo heruntergeladen und installiert werden müssen. Windows hat selbst Programme wie zum Beispiel das „Snipping Tool“. Alternativ können Screenshots auch noch mit Tools wie „Paint“ mit Symbolen und anderen farbigen Markierungen versehen werden.

So machen Sie unter Windows 10 einen normalen Screenshot

Möchten Sie vom aktuellen Bildschirminhalt einen Screenshot erstellen, drücken Sie die Tastenkombination „Windows-Taste + Druck“. Das Abbild wird nun in der Zwischenablage gespeichert und kann von dort aus in ein Programm wie „Paint“ eingefügt werden. Hierfür drücken Sie die Tastenkombination „Strg + V“. Benutzen Sie mehrere Monitore, wird ein komplettes großes Abbild aller Bildschirme erstellt.

Um einen Screenshot des aktuellen aktiven Fensters zu machen, drücken Sie alternativ die Tastenkombination „Alt+Druck“. Auch hier kann der Screenshot in ein beliebiges Programm mit „Strg + V“ eingefügt werden.

So erstellen Sie mit dem Snipping Tool einen Screenshot

Beim Snipping Tool handelt es sich um ein Windows-eigenes Bordmittel. Möchten Sie auf die Schnelle einen Screenshot erstellen, rufen Sie das kleine Programm am besten im Startmenü auf, in dem Sie den Namen eingeben. Nachdem das Tool gestartet ist, können Sie auch schon mit dem Mauszeiger den Bereich markieren, welcher im Screenshot angezeigt werden soll. Das ist besonders dann von Vorteil, wenn Sie nur einzelne kleine Bereiche zeigen möchten.

Nach dem Erstellen stehen Ihnen Funktionen wie ein Textmarker, Stift und Radierer zur Verfügung. Des Weiteren kann der Screenshot auch gespeichert oder mit nur einem Mausklick direkt per E-Mail versendet werden. Probieren Sie es selbst aus.

Header-Bild: © charnsitr, stock.adobe.com


Windows 10 Sprache

Windows 10 Sprache ändern

Windows 10 Sprache ändern

Bei Windows 10 besteht die Möglichkeit, nicht nur die standardmäßig eingestellte Sprache zu nutzen. Zusätzlich können auch noch weitere Sprachpakete installiert, verwaltet und verschiedenen Nutzern zugewiesen werden. So sind beispielsweise verschiedensprachigen Personen die jeweiligen Sprachen ihres Nutzerprofiles zugeordnet und können geändert werden. In dieser Anleitung zeigen wir ihnen, wie sie die Spracheinstellungen erfolgreich anpassen.

Verwaltung von Sprachen in Windows 10

Sie haben die Möglichkeit, jederzeit die Nutzersprache und die Tastatursprache von Windows 10 zu ändern. So verwalten sie die verschiedenen Sprachen:

  1. Fügen sie eine neue Sprache hinzu, indem sie die Systemeinstellungen öffnen. Drücken sie dazu die Tastenkombination „Windows-Taste + I“. Klicken sie anschließend auf „Sprache und Tastaturoptionen ändern“.
  2. In der Verwaltung sehen sie unter „Bevorzugte Sprachen“ alle auf dem Computer verfügbaren Sprachen in einer Liste. Werden Apps und Internetseiten geöffnet, ist Windows 10 bemüht diese in der ausgewählten Sprache anzuzeigen. Ist diese nicht verfügbar, wird die sich darunter befindende Sprache genutzt. Mittels der Pfeilsymbole besteht die Möglichkeit, die Reihenfolge zu ändern.
  3. Rechts neben der Sprache befinden sich Symbole. Diese zeigen ihnen, für welche Einsatzgebiete diese geeignet ist (zum Beispiel Spracherkennung, Tastatursprache, etc.).

Zusätzliche Sprachen in Windows 10 installieren

  1. Sie können jederzeit eine neue Sprache installieren. Dazu klicken sie auf das „Plus-Symbol“ oberhalb der Liste.
  2. Geben sie nun den Namen der gewünschten Sprache ein. In der Ergebnisliste werden alle zur Installation verfügbaren Sprachen angezeigt. Auch hier ist rechts neben dem Namen anhand der Symbole zu sehen, für was die Sprache genutzt werden kann. Klicken sie auf die Sprache und anschließend auf „Weiter“.
  3. Nun öffnet sich ein Auswahlmenü, in dem mehrere Features ausgewählt werden können. Wählen sie „Als meine Windows-Anzeigesprache festlegen“, wird das komplette Betriebssystem in der Sprache angezeigt.

Anzeigesprache in Windows 10 ändern

Wurde die Installation der neuen Sprache erfolgreich durchgeführt, kann diese unter „Region und Sprache“ in den Einstellungen direkt angepasst werden. Windows wird nun in der Landessprache angezeigt.

Sprache für den Startbildschirm und neue Konten ändern

  1. Öffnen sie die normale und klassische Systemsteuerung, um die Anzeigesprache von Windows 10 zu ändern.
  2. Geben sie im Suchfeld den Begriff „Region“ ein und öffnen sie anschließend den Suchtreffer.
  3. Wechseln sie zum Tab „Verwaltung“ und klicken sie auf „Einstellungen kopieren“.
  4. Ganz unten haben sie nun die Möglichkeit, mittels Checkboxen die aktivierte Anzeigesprache für den Startbildschirm, sowie den Sperrbildschirm und neu angelegte Benutzerkonten zu ändern. Mit einem Klick auf „OK“ werden die neuen Einstellungen übernommen.

Tastatursprache in Windows 10 ändern

  1. Sind mehrere Sprachen installiert, können sie separat die Tastatursprache in Windows 10 ändern.
  2. Drücken sie dazu die Tastenkombination „Windows-Taste + Leertaste“.
  3. Eine kleine Infobox öffnet sich, in der die zur Verfügung stehenden Sprachen angezeigt werden. Klicken sie nun erneut die „Leertaste“, um zwischen den Sprachen hin- und herzuwechseln.

Sprachausgabe in Windows 10 ändern

  1. Auch die Sprachausgabe kann in Windows 10 geändert werden. Öffnen sie dazu in den Systemeinstellungen die „Sprachausgabe-Einstellungen“. Geben sie dazu den Begriff im Suchfeld ein.
  2. In der Liste werden die einzelnen Sprachen unter „Stimme auswählen“ angezeigt. Diese werden zusammen mit dem jeweiligen Sprachpaket installiert.
  3. Nach der Auswahl können sie zusätzlich Einstellungen wie „Sprachgeschwindigkeit“, „Tonhöhe der Stimme“ und die „Lautstärke der Stimme“ ändern.

Sprache der Cortana Spracheingabe in Windows 10 ändern

  1. Um die Sprache der Cortana Spracheingabe zu ändern, öffnen sie wie im vorherigen Schritt die Systemeinstellungen und suchen sie nach den „Einstellungen für die Spracherkennung“.
  2. In der oberen Auswahl können sie anschließend die gewünschte Spracherkennungssprache für Cortana ändern. Auch hier sind weitere Einstellungen wie Beispielsweise die Geschwindigkeit möglich.

Header-Bild: © kotoyamagami, stock.adobe.com


Partitionen in Windows 10

Partitionen in Windows 10 zusammenführen

Partitionen in Windows 10 zusammenführen

Die Verwaltung und Einrichtung von Partitionen kann durchaus nützlich sein. Sie sorgen auf der Festplatte für mehr Ordnung und Übersicht. Werden bestimmte Speicherplätze nicht mehr genutzt und sind überflüssig, können diese Partitionen anderen zugeteilt werden. In diesem Artikel erklären wir, wie es funktioniert.

So lassen sich Partitionen in Windows 10 zusammenführen

Hierfür besitzt Windows 10 ein eigenes Tool, mit dem sich Partitionen verwalten lassen. Die Datenträgerverwaltung. Wichtig ist auf jeden Fall, dass vorher alle Dateien auf der Partition gesichert werden. Partitionen die von Windows genutzt werden und Backups/Wiederherstellungspunkte enthalten, lassen sich übrigens nicht so einfach auflösen.

  1. Klicken sie mit der rechten Maustaste auf das Windows-Symbol (unten links in der Taskleiste) und anschließend auf „Datenträgerverwaltung“.
  2. Wählen sie nun in der Verwaltung die Partition aus, welche aufgelöst und einer andere zugeteilt werden soll. Klicken sie dazu mit der rechten Maustaste auf die Partition und auf „Volume löschen“.
  3. Nun steht die gelöschte Partition als „Nicht zugeordneter Datenträger“ zur Verfügung.
  4. Wählen sie die Partition aus, welche vergrößert werden soll. Klicken sie mit der rechten Maustaste auf das Laufwerk und danach auf „Volume erweitern“.
  5. Wählen sie nun das Volumen aus, was sie in Schritt 2 gelöscht haben.
  6. Beide Partitionen werden nun zusammengeführt und ihr neues größeres Laufwerk steht zur Nutzung bereit.

Header-Bild: © Pichsakul, stock.adobe.com